24/01/2009

"zéro émission", le concept

Mais qu’est-ce qu’elle a de si particulier, notre station « zéro émission », rappelons-le, la première du 6ème continent ? En fait, rien de bien chinois (c’est du belge !). Vous verrez, nos enfants construiront leur maison de la même façon.

Le concept s’oriente autour de 3 axes :

-          L’électricité est produite par un bouquet d’éoliennes (vive le vent d’hiver…). Si le vent n’était pas de la partie, la station est également couverte de panneaux solaires photovoltaïques. L’électricité est utilisée soit directement, soit stockée dans des batteries pour une utilisation ultérieure. Mais la consommation directe est privilégiée, car les batteries ont de nombreuses faiblesses, comme le déchargement à cause du froid. Dès lors, dès qu’il y a trop d’électricité en stock, on l’utilise à fondre la neige ou à chauffer les labos. D’ailleurs, c’est un ordinateur qui gère les besoins en électricité selon un système de priorités. Si je branche mon rasoir dans une prise de la station, l’ordinateur va vérifier s’il n’y a pas un utilisateur plus prioritaire que moi, la cuisine par exemple.

-          Le bâtiment est isolé au maximum. Les murs sont rembourrés d’isolant. Les vitrages sont triples. Pas un courant d’air. Dès lors, un système d’aération, ou plutôt d’échange d’air, est prévu. L’air chaud des pièces chaudes réchauffe les pièces plus fraîches, et vice versa, avec un air frais rentrant dans la station et de l’air chaud sortant. L’orientation de la station n’a pas non plus été laissée au hasard.

-          Une gestion de l’eau optimale. Comme dans l’espace, l’eau est recyclée au maximum, grâce à des systèmes de filtrage et de décomposition anaérobique. Oui, on prend sa douche avec de l’eau des WC, après recyclage bien sûr !

BasisElisabeth_foto01Alors, le « zéro émission », pas si impossible que ça hein ? On y passera tous, vous verrez. Et c’est justement ce qu’Alain Hubert veut démontrer. Si c’est possible en Antarctique, c’est possible chez nous.

23:04 Écrit par J | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Vraiment, ça donne très envie de passer tout de suite aux maisons de l'avenir. Alain Hubert est un visionnaire. Dommage qu'il y ait peu de gens aussi sensiblisés que lui au problème, et que les états consacrent si peu d'argent à une gestion intelligente des ressources.

Écrit par : Virginie la mère | 25/01/2009

Amicalement, Bonjour ! Je me suis permise de mettre ton blog dans ma liste de liens. Quand pars-tu au juste ?

Écrit par : Nautilus | 25/01/2009

Oups... Désolée... je vois que tu as mis ton planning en ligne...

Écrit par : Nautilus | 25/01/2009

http://magali.duru.over-blog.com/ Passionnant!

Écrit par : M agali | 26/01/2009

Les commentaires sont fermés.