01/02/2009

Les aurores polaires

Les pingouins ont des aurores boréales au dessus de leur tête. Les manchots, des aurores australes. Pour ces animaux noir et blanc, dans ces paysages immaculés, le spectacle tout en couleurs de ces aurores polaires doit être féérique. Des voiles ou des formes arrondies rouges, bleues, vertes, jaunes, la magie d’un ciel qui s’amuse avec ses propres aquarelles, juste quelques instants.

auroreaustraleMais quel est donc ce phénomène fascinant ? Facile… Le centre de la terre est un noyau de fer en fusion qui agit comme un gros aimant. Le pôle nord et le pôle sud en sont les deux extrémités. Tout autour se forme un champ magnétique dont les lignes de forces partent d’un pôle et rejoignent le pôle opposé selon des trajectoires en arcs de cercle autour de la Terre. Notre planète est donc entourée d’une sorte de bouclier magnétique relié à la terre par les pôles. Ce bouclier nous protège du vent solaire. Oui, le soleil, en plus de sa lumière et de sa chaleur, nous canarde d’électrons et de protons. Ces derniers sont déviés par le champ magnétique terrestre pour protéger la Terre de leurs effets. Mais puisque les lignes de force du champ magnétique passent par les pôles, ce vent solaire s’engouffre parfois dans la haute atmosphère de l’Arctique et de l’Antarctique. Quand ces électrons et ses protons rencontrent des atomes d’oxygène, d’hydrogène ou d’azote par exemple, ils provoquent une excitation de ces atomes. Cette excitation libère de l’énergie sous forme de photons, donc de lumière. La couleur change en fonction de la nature des atomes excités ainsi que par l’altitude.

Je me réveillerai une heure avant le lever du soleil pour essayer d’en observer une… mais tout dépend de l’activité du soleil et de ses explosions…

Le plus fabuleux, c’est que si je vois une aurore australe avec mes copains manchots, j’aurai une pensée émue pour les cousins pingouins du pôle nord qui seront aussi en train d’observer une aurore boréale au même moment ! Benh oui, le vent solaire est tellement large et rapide qu’il atteint la Terre sur toute sa surface éclairée en même temps, il s’engouffre donc au même moment aux deux pôles, mais peut-être pas avec la même intensité. Comique non ?

18:46 Écrit par J | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

aurores boréales ou australes Eh bien moi je trouve ça compliqué à comprendre...

Écrit par : Virginie la mère | 01/02/2009

compliqué mais génialement raconté!! j'aurais eu un prof comme ça à l'école...

Écrit par : christelle chevalier | 03/02/2009

Les commentaires sont fermés.